Rédaction web : quelles sont les règles ?

Vous venez de créer votre site internet ou votre blog ? Bravo ! Vous souhaitez maintenant l’animer et écrire sur votre passion, votre activité, votre métier… mais vous ne connaissez pas les règles de la rédaction web. Cet article pourra alors vous être utile. Vous trouverez ici des astuces pour rédiger un contenu intéressant pour vos lecteurs et optimisés pour les moteurs de recherches.

Facilitez-vous la vie avec des outils adaptés

Tout d’abord, des outils existent pour vous aider dans la rédaction web. Ils vous indiqueront les points positifs de votre article ainsi que les axes d’améliorations. Si vous utilisez WordPress, je vous conseille par exemple le plugin Yoast SEO, qui analysera votre contenu et vous indiquera si votre texte est optimisé pour les moteurs de recherches. Un autre outil indispensable à tout rédacteur web est un vérificateur de plagiat. Personnellement, j’utilise smallseotools qui indique gratuitement le pourcentage de duplicate content d’un texte. Il existe bien d’autres outils pour vous faciliter rédaction web. Profitez-en !

Structurez votre contenu

Que ce soit pour vos lecteurs ou pour les moteurs de recherche, il est préférable de structurer correctement vos textes. Pour les premiers, votre contenu sera plus facile à lire et pour les seconds, leurs robots pourront mieux l’analyser. Voici donc la structure conseillée :

  • Un titre : Accordez-y une importance de premier ordre car il sera la première accroche pour vos lecteurs et possède un poids important pour les moteurs de recherche. Il est ainsi conseillé de placer un mot clé dans le titre. Pour sa longueur, l’idéal est de 70 à 80 caractères pour faciliter notamment la diffusion de l’article sur les réseaux sociaux.
  • Une introduction : Après le titre, votre attention devra se porter sur l’introduction, qui devra captiver vos lecteurs. 3 à 5 lignes suffisent, mais elles doivent être de qualité. Placer un mot clé au début de l’introduction est également appréciable d’un point de vue SEO.
  • Des parties précédées d’intertitres : Plusieurs parties séparées par des intertitres amèneront une meilleure lisibilité pour vos lecteurs. Les intertitres doivent alors être mis en valeur via des titres de niveau 2 (balise H2).
  • Des images : Mettre une image à la une est quasi indispensable pour illustrer votre article. Et même à l’intérieur du texte, l’insertion d’illustrations permettra une lecture plus agréable. Pensez alors à nommer vos images (balise alt) pour les moteurs de recherche.

Et pour le texte en lui-même ?

Maintenant que nous avons vu la structure à respecter, voici quelques conseils pour la rédaction du contenu en lui-même.

Il est tout d’abord évident de proscrire les fautes d’orthographes. Pour cela, relisez-vous plusieurs fois ou mieux, faites appel à une personne qui relise vos textes. Un rédacteur pourra passer à côté de coquilles qu’un relecteur détectera grâce à un recul supplémentaire.

Ensuite, autant pour vos lecteurs que pour le SEO, n’abusez pas des répétitions. Vos lecteurs pourraient croire que vous manquez de vocabulaire et Google imaginera que vous faites du forcing pour référencer un mot clé. Utilisez donc des synonymes, synonymo pourra par exemple vous épauler.

Enfin, écrivez un texte fluide en employant des phrases courtes et des mots avec peu de syllabes. Plus précisément, le test Flesch-Kincaid vous permettra d’inspecter la lisibilité de votre contenu. Voici alors la formule à appliquer:

Rédaction web : test Flesch-Kincaid
Au plus le résultat du test est bas et au plus le texte est difficile à lire. Un texte entre 0 et 30 sera alors très difficile à lire. À l’inverse, un texte ayant obtenu plus de 90 est très facile à parcourir et sera accessible à des enfants de 11 ans. Et je vous rassure, là encore il existe des outils en ligne comme readability-score.com évitant de faire le calcul soi-même.

Le rôle des mots clés dans la rédaction web

L'importance des mots clés dans la rédaction webPour reprendre la définition de l’Encyclopédie illustrée du Marketing, « Un mot clé désigne généralement le mot ou l’ensemble de mots (expression) saisis par un internaute pour effectuer une recherche d’information sur un moteur ou pour chercher un produit ou un contenu sur un site marchand ou éditorial. » Si vous avez écrit « quelles sont les règles de la rédaction web » sur Google alors cet ensemble de mots sera considéré comme un mot clé.

Selon une perspective plus littéraire, un mot clé est, d’après Larousse, « Un mot essentiel d’une phrase, d’un vers ou d’un texte, d’un sujet de rédaction ou de dissertation. »

Donc, les mots clés permettent d’identifier votre texte pour les lecteurs mais aussi pour les moteurs de recherche. Pour chaque rédaction, il est donc important de définir des mots clés pertinents par rapport à votre sujet puis de les insérer de façon appropriée et naturelle dans votre contenu. Les titres seront par exemple des places stratégiques pour les mots clés, qui devront également être répétés subtilement dans le texte.

Ces quelques conseils vous aideront je l’espère à vous lancer dans la rédaction web. Comme pour toute discipline, vous vous perfectionnerez en pratiquant et en acquérant pas à pas plus de technique. Je vous invite alors à suivre les prochains articles pour d’autres astuces et à vous inscrire à la newsletter pour recevoir des conseils exclusifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *