Choisir un logiciel adapté pour se conformer au RGPD

Le Règlement Général sur la Protection des Données sera applicable à partir du 25 mai 2018. Pourtant, les autorités compétentes estiment que près de 75 % des établissements concernés n’ont pas encore procédé aux opérations de mise en conformité. Afin d’être conforme au RGPD avant la date butoir, il convient d’acquérir dès maintenant un logiciel adapté.

Acquérir un logiciel adapté : une nécessité pour se conformer au RGPD

Le RGPD prévoit de nombreuses sanctions aux établissements qui ne respectent pas la nouvelle réglementation. Les compagnies récalcitrantes devront payer une amende pouvant atteindre 3 millions d’euros. En outre, les autorités de contrôle peuvent également exiger une cessation temporaire des activités.

Afin de préserver son entreprise, il est donc préférable d’effectuer toutes les tâches nécessaires pour se conformer avec ce texte. Les sociétés concernées devront notamment désigner un Délégué à la protection de données. Ce responsable va superviser les opérations de mise en conformité. De plus, il sera le principal interlocuteur de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Hormis ce détail, un Logiciel RGPD sera aussi indispensable. L’utilisation de cet outil favorisera une meilleure analyse des traitements. Il servira également à améliorer la gouvernance des données. Si une inspection survient, les professionnels n’éprouveront aucune difficulté à prouver leur accountability. De cette façon, on évite les contentieux avec la CNIL ou avec d’autres structures.

Toutefois, il  est  assez difficile de dénicher un utilitaire permettant réellement de sécuriser les workflows. Ceux qui sont à la recherche de ce type de logiciels doivent considérer certains points.

Les critères à prendre en compte pour choisir un logiciel RGPD

De nombreuses agences proposent des logiciels permettant d’être en conformité avec le RGPD. Néanmoins, tous les outils ne se valent pas. Pendant que certains donnent les moyens d’atteindre leurs objectifs, d’autres sont assez décevants.

Afin d’acquérir un utilitaire réellement utile, il faut tout d’abord opter pour des logiciels certifiés par la CNIL. Ceux-ci disposent de toutes les fonctionnalités indispensables pour une meilleure gestion des registres. Les agents mandatés par la CNIL n’auront donc aucun mal à réaliser un audit. De cette façon, on évite tout risque de sanction.

Néanmoins, il est aussi important que l’outil soit doté d’une interface ergonomique. Cela simplifiera les tâches d’administration et aidera également à faciliter la gestion des informations. Les administrateurs pourront ainsi rapidement traiter les demandes envoyées par les internautes.

Afin d’acquérir un logiciel performant, il suffit aujourd’hui de faire quelques recherches sur internet et de visiter le site d’une agence spécialisée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *