Faites le buzz grâce à une web série!

Gagner en notoriété est l’objectif de toute entreprise. En effet, que ce soit à l’échelle locale, nationale ou internationale, toute organisation souhaite se faire connaître de ses clients potentiels. Pour cela, il existe de nombreux supports dont internet. Communiquer sur la toile est à mon sens incontournable, du fait du grand nombre d’internautes. Il est cependant possible d’être noyé dans la masse et ainsi difficile de trouver la notoriété recherchée. Communiquer via une web série vous permettra d’acquérir cette popularité désirée.

web seriePourquoi opter pour une web série ?

Les consommateurs et donc vos clients potentiels sont très exposés aux publicités. Selon « le Guide de la Communication pour l’entreprise » écrit par Rémi-Pierre Heude, un individu lambda est exposé entre 500 et 2000 fois par jour à des messages publicitaires, soit de 20 à 83 publicités par heure. En considérant le chiffre de 83, cela équivaut à plus d’une publicité par minute, ce qui est énorme. Les capacités humaines étant limitées, l’individu, selon les experts, bloque un grand nombre de messages et les rejette même de façon inconsciente. C’est pourquoi le message doit être original pour attirer l’attention.

Je dirai même que le caractère publicitaire du message doit être secondaire pour une plus grande efficacité. Etant saturé de publicité, un individu portera plus d’attention à un contenu d’abord humoristique ou instructif par exemple plutôt qu’à une simple propagande pour une entreprise, une marque ou un produit.

Une web série humoristique par exemple entre dans ces critères et aura alors toutes les chances d’attirer l’attention de vos clients potentiels. De plus, ils partegeront volontier votre série sur les réseaux sociaux si celle-ci leur a plu. Le buzz est alors en marche et vous pourrez le mesurer !

Remarquons aussi qu’en plus d’attirer l’attention de l’internaute, une web série aura l’avantage de « fidéliser » l’internaute si il aime les épisodes. Un individu sera en effet tenté de regarder plusieurs épisodes s’il a aimé le premier. De ce fait, il sera exposé autant de fois au message publicitaire présent dans chaque épisode.

Une exemple de web série réussie : Comme le disent… les gens créé par La Poste !

La Poste diffuse actuellement une web série sur Youtube qui comporte pour l’instant 2 saisons et 17 épisodes au total. Chaque épisode ne dépasse pas 3 minutes et aborde chaque fois un sujet différent de façon humoristique. Par exemple, un épisode intitulé « Comme le disent les parents d’étudiants » caricature les rapports parents – étudiants. Avant la fin de l’épisode, une offre de la banque postale est présentée, en l’occurence pour cet épisode la formule de compte étudiants à 0€ la première année pour les 16-25 ans. Pour que ce soit plus parlant, je vous invite à regarder quelques épisodes en cliquant ici.

Dans cette web série, nous pouvons considérer que le caractère publicitaire de chaque vidéo est secondaire puisque le message publicitaire arrive à la fin de chaque épisode et surtout ce message n’occupe pas une place principale. Celui – ci s’étend seulement sur 7 secondes dans l’épisode d’ 1 minute 45 Comme le disent les parents d’étudiants. Chaque épisode est traité sur le ton de l’humour, captant ainsi l’attention et la sympathie de l’internaute.

La web série de La Banque Postale respecte donc les critères énnoncés plus haut : originalité à travers un contenu humoristique et message publicitaire présenté de façon secondaire. En diffusant la série sur Youtube, La Poste donne la possibilité aux internautes de partager celle – ci, d’amorcer et de perpétuer le buzz. Le nombre d’épisodes permet quant à lui va « fidéliser » l’internaute. Tout cela a permis à cette série de gagner en popularité et à l’épisode « Comme le disent les parents d’étudiants » d’être visualisé plus de 668 000 fois.

Une web série est ainsi un bon moyen de communiquer différemment et de gagner une excellente popularité. Ici, le ton de l’humour est choisi mais celui – ci peut très bien être plus sérieux et à caractère instructif par exemple. Les limites ne sont alors que celles de l’imagination.

Pierre GARRO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *